Annuaires SEO : chronique d’une mort annoncée ?

seo-local

A l’heure où l’avenir des annuaires fait débat au sein de la communauté SEO, après les pénalités infligées à Creasite France, Topliens et Ociwen, je me suis dit qu’il était temps de faire le point. On ne va pas se mentir, Google est monté d’un cran vis-à-vis de ces plateformes de liens « faciles » et « artificiels ». Pour autant, je continue de croire que les annuaires ne sont pas morts, pas plus que ne le sont les commentaires de blogs. Il faut juste changer la façon de les penser, de les concevoir et d’y soumettre nos sacro-saints sites.

Aux origines du mal

Pour avoir suivi l’actualité SEO de ces dernières semaines, il apparaît que les auteurs des annuaires affectés par une pénalité en aient identifié la cause, à l’image de Rodrigue Fénard dont le site Creasite France avait connu une baisse fulgurante de son Pagerank le 28 août dernier 2014, passant de 4 à 0. Dans son cas, il semblerait que les ancres optimisées soient à l’origine de sa pénalité.

Pour Ociwen, que je considère comme un annuaire d’une excellente qualité, j’avoue ne pas connaître la raison qui aurait pu pousser Google à le « flinguer ». Le site ne ressort même plus sur son nom à l’heure actuelle. Sauf erreur de ma part, son créateur, Christian Méline, semble évoquer une pénalité infligée pour vente de liens, cette idée étant reprise sur l’article de Marie-Aude Koiransky qui traite ici de ce sujet. Dans les règles de tarification, si l’on s’en tient à la version Boost à 25€ que propose le site, il y a bien une notion de vente de liens artificiels susceptible d’expliquer cette pénalité.

Bref, cet article n’est pas là pour relater le détail des pénalités reçues par de nombreux annuaires. Leurs auteurs en tireront eux-mêmes leurs conclusions personnelles. A travers ce billet, je cherche à modifier le regard de certains qui continuent de penser « liens », « Pagerank », « suroptimisation ». L’optimisation d’un site web est un travail d’orfèvre. Je nous considère comme des artisans des Temps Modernes. Quand je vois certains jouer à « Massacre à la tronçonneuse », j’ai envie de leur dire qu’ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils tentent vainement de s’asseoir. Quoiqu’il en soit, non ! Les annuaires, ce n’est pas du spam… Pas toujours en tout cas !

La fin des annuaires, vraiment ?

Vers la fin des annuaires SEO ?

Pour ma part, au vu des derniers évènements, les annuaires ne sont pas voués à disparaître tant qu’il y aura des concepteurs pour en créer de nouveaux. Je ne pense pas que Google s’attende réellement à anéantir ce format de site web en tirant, ça-et-là, à boulets rouges sur les 2/3 victimes qui pointent un peu trop le bout de leur nez. Néanmoins, pour que les annuaires continuent d’exister dans le futur, je pense qu’un certain nombre de règles devront être appliquées :

  • On appelle bien un « chat » un « chat », alors, pourquoi Google sanctionnerait-il un annuaire qui s’intitule comme tel dans son URL, ses titres ou ses métas ?
  • A l’image du téléchargement illégal, l’achat de liens, c’est possible en théorie mais c’est dangereux dans le temps. Qui pensait voir le réseau Teliad tomber un jour ? Et pourtant, c’est arrivé il y a peu… Il y a tant de possibilités d’obtenir des backlinks que je ne vois pas l’utilité d’acheter un lien en 2014, surtout quand on en connaît la fragilité. Alors, amis blogueurs qui me proposez un spot sur votre site contre 300€, j’ai envie de vous dire « What’s the fuck ? » car je ne paierai jamais pour un lien.
  • Autre point : on arrête les ancres optimisées une fois pour toutes. C’est du SEO à l’ancienne ça. Aujourd’hui, on cherche à développer une marque, alors, si lien il y a, ancre désoptimisée ce sera (URL, notoriété), pour les annuaires en tous cas. Si nous réfléchissons en termes marketing, c’est la marque qui a besoin d’être mise en valeur, pas le mot-clé. Alors, je ne vois pas pourquoi il existe encore des gens qui foutent des ancres de ce type en 2014. Si vous voulez absolument une ancre optimisée, il faut alors que vous ayez la possibilité de passer le lien en nofollow.
  • Un lien unique par page (ne pas laisser le choix aux internautes pour limiter les risques)
  • Cibler des annuaires thématiques et e-commerce de qualité. Il n’en existe pas énormément (dans certains secteurs, c’est même inexistant) mais j’espère voir fleurir une offre de ce type dans les années à venir.
  • Un excellent annuaire doit vous demander des détails précis sur votre entreprise et votre activité (numéro de SIRET, capital social, CA…).
  • Le contenu pour un annuaire est un plus mais il demeure une option facultative, auquel cas, el-annuaire.com aurait été pénalisé depuis longtemps avec son minimum de 80 caractères autorisé,
  • La proposition de services complémentaires (pack rédaction de contenus par exemple) n’est pas proscrite,
  • Le design et l’ergonomie sont un critère à prendre en compte,
  • Inutile de rédiger une page entière dédiée aux conditions de soumission (demandez à celui qui vous sollicite l’envoi d’un simple email contenant l’ensemble des coordonnées relatives à son site) => Validation manuelle plus longue mais plus sûre
  • Un annuaire n’est pas juste un « nid à backlinks ». Il faut également lui donner vie, lui apporter de la consistance en juxtaposant des contenus qui ont un réel intérêt pour les internautes (ex : pourquoi ne pas créer une rubrique « Témoignages du propriétaire » pour chaque fiche annuaire par exemple ?). Certes, ça prendrait du temps mais chaque fiche serait personnalisé. La définiton d’un annuaire, au sens contemporain du terme, ne se résume pas à un simple classement ou un listing de sites plus ou moins rangés dans des rubriques. Il doit y avoir une volonté de présenter ou de revendiquer une marque ou un site qu’on apprécie par la teneur des services qu’il rend ou des produits qu’il vend.
  • Servez-vous des réseaux sociaux pour faire connaître votre annuaire. Inutile d’envoyer des signaux négatifs à Google en allant voir l’annuaire voisin pour y inscrire le vôtre. Au bout d’un moment, ça pue le réseau et Google se méfie forcément.
  • Enfin, vous en êtes encore nombreux à ne compter que sur les annuaires pour obtenir des backlinks. Diversifiez votre profil de liens. On ne le répètera jamais assez.

Les annuaires d’aujourd’hui et de demain : les annuaires locaux

EDIT : La liste des annuaires locaux a été mise à jour ici : http://www.anthony-degrange.fr/liste-annuaire-referencement-2015/

Depuis quelques mois, je me suis lancé dans une campagne d’investigation pour rechercher une liste d’annuaires types dont on n’entend jamais parler en mal et qu’on ne retrouve jamais associés à une pénalité, pour ce que j’en sais du moins. Il s’agit des annuaires locaux. En plein dans la mouvance avec ce qui nous arrive de Google Pigeon notamment, les annuaires locaux sont, selon moi, la perspective de liens rapides et efficaces à adopter sans risque pour vos sites ou les sites de vos clients.

Parmi les annuaires que j’ai pu tester et approuver, il y a :

Découvrez une liste plus approfondie d’annuaires locaux ici.

Pour résumer, il reste encore de la place pour donner vie à d’autres annuaires de qualité. Un annuaire n’est qu’un site parmi tant d’autres après tout. D’ailleurs, la notion d’annuaire est née avant celle du moteur de recherche. Alors, Google n’irait pas jusqu’à renier fondamentalement les origines du web ? Il existe encore aujourd’hui un bon nombre d’annuaires sur lesquels vous pouvez, sans risque, placer votre site web, les annuaires e-commerce et les annuaires locaux notamment.

NB : en relisant un commentaire que j’ai laissé sur le site de Marie-Aude, je remarque que je tiens un discours quelque peu différent à quelques jours d’intervalle. Comme quoi, cette histoire d’annuaires arrive même à nous mettre en désaccord avec nous-mêmes.

9 commentaires

  1. Stéphane dit :

    L’ancre optimisée est le facteur de détection par excellence utilisé par Google pour tenter de déceler la manipulation de son algorithme. Pour beaucoup de sites ayant abusé de cette suroptimisation, la transition est également flagrante pour GoogleBot qui rencontre désormais des « cliquez ici » là où il y avait 2 ou 3 mots-clés hyper concurrentiels auparavant. Faut pas prendre les vessies pour des lanternes. D’où le choix : desoptimisation de l’existant, ou repartir sur un site neuf, sans BL optimisé…

  2. Jimcail dit :

    Bonjour,

    Référencer nos sites à l’ancienne comme dans le début des années 2000 je le dis déjà depuis plusieurs mois, je suis donc tout à fait d’accord avec toi. Les annuaires ne sont pas morts et je sais de quoi je parle, n’oubliez pas qu’un annuaire est avant tout un site et que les partages sur les réseaux sociaux devraient être une obligation pour tout annuairiste qui se respecte.

    Merci pour ce billet de rentrée très agréable à lire et je découvre que nous avons de plus en plus de points communs 😉

    Jimmy

  3. Anthony dit :

    Super article mec ! La petite liste d’annuaire locaux est vraiment tip top. J’ai commencé à l’utiliser pour voir ce que ca peut donner :-)

    Perso, si les annuaires étaient mort, beaucoup d’agences fermeraient leurs portes

  4. Alexeo dit :

    Très bon article !
    Avant c’était la 90 CP, tout le monde en avait un. Après le Crash de 90% des sites, on est tous passés aux annuaires. Il y a les annuaires de qualités et les annuaires pour de l’ancre optimisée, voilà tout.
    Dans le mien (www.france-echange.fr), vous n’avez pas le choix, c’est URL en dur !

  5. El-annuaire dit :

    Les annuaires ont été particulièrement malmenés par Google cet été ça c’est sûr, mais il en restera toujours de très bons, parce que les annuaires sont comme tous les autres sites web, ce sont de bons ou de mauvais sites web :)

  6. hum clairement un annuaire ça demande du boulot pour des maigres revenus, alors demander une personnalisation sous forme d’interview quand tu as plusieurs centaines de soumissions pas mois, je dis non! Alors oui perso je préfère demander du contenu à la personne qui soumet un site. Mais entièrement d’accord avec toi, l’annuaire n’est pas mort !

  7. TopLien.fr dit :

    Bonjour,

    Je vois que toplien a été cité dans cet article alors je me permets d’intervenir pour un petit retour sur cette expérience (heureusement résolu à ce jour). Il est évident que Google poursuit sa guerre ouverte contre les annuaires. Il a réduit leur trafic pour limiter leurs rentabilité et leurs marges de manoeuvre avec les algo automatiques. Maintenant il passe aux sanctions manuelles. Que nous réserve-t-il pour la suite ?

    Sinon concernant cette pénalité proprement dite, j’ai été obligé de revoir pas mal de choses comme les ancres de liens qui malheureusement était parfois hyper-optimisées. La conséquence c’est que le choix du texte de lien n’est pour le moment plus possible. Vu le nombre de sites dans la base et des inscriptions en attente, ça va être dur de tout vérifier et de valider manuellement.

    Il a fallu également revoir l’offre payante pour qu’elle ne soit pas considérée comme de la vente de lien. Pour cela : suppression de certaines formulation ambiguë du type « référencement payant » et ajout du nofollow aux liens internes mis en avant dans les catégories.

    Pour résumer, ca ne change pas grand chose sur le fond mais c’est un avertissement qui doit nous obliger à être toujours plus prudent (voir parano mais c’est surement le but recherché).

  8. bondelu dit :

    Un grand merci pour ces précisions, j’avais tendance à fuir ces annuaires qui nous demandent toujours plus de caractères. Aie, faut refaire le travail et privilégier les annuaires de qualite.

  9. Olivier SEO dit :

    Bonjour bien sympa ton article , oui comme tu le dit a mon avis il a du ce faire flinguer pour vente de liens :) ça mes arriver sur un annuaire ou je proposer fiche gratuit et vente d’article de blog :)

    Aprés les annuaires j’en fait de temps a autres , en les choisissant bien , je leur fous un coup de SEOBserver https://www.seobserver.com/ Magestic et surtout je regarde l’indice de spam des sites :)

    Merci pour ta petit liste :) je vais aller peaufiner ça , j’avais déjà bien apprécier ta liste d’annuaire de référencement de 2015 que tu avais fait :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut