Ello and Goodbye ? Faut-il déjà renoncer au réseau social ?

Quel avenir pour le réseau social Ello ?

Il y a quelques semaines, le réseau social Ello retentissait dans la sphère SEO comme l’effet d’une bombe. Tout le monde voulait son compte pour tester la version Beta et donc, inachevée, de ce nouveau modèle de média social qui se veut moins intrusif que Facebook et surtout plus intuitif. Une idée originale sur le papier mais qu’en est-il exactement aujourd’hui ?

Qu’est ce que le réseau social Ello ?

Les créateurs d’Ello définissent leur nouvelle plateforme comme un réseau social « exempt de publicités, simple et esthétique« . A première vue, Ello s’inspire d’un design 100% minimaliste. Paul Budnitz, son fondateur, le positionne comme un « Anti-Facebook » qui ne vend ni aucun espace publicitaire ni aucune donnée personnelle à des tiers. Tandis que la plupart des autres médias sociaux font appel à des annonceurs pour s’autofinancer, Ello n’a, jusqu’à maintenant, aucun business model à défendre si ce n’est :

  • l’appel aux dons,
  • une éthique, en apparence irréprochable, qui repose sur le respect de la confidentialité des informations fournies par les utilisateurs sur sa plateforme,
  • la vente de modules complémentaires qui permettront aux internautes de customiser leur interface

Pourtant, comme le souligne Ello dans sa politique de confidentialité, « many other social networks (like Twitter, Facebook, Tumblr, Google+, Instagram, etc. etc.) started out ad-free, then suddenly switched gears ». Autrement dit, la plupart des réseaux sociaux ont, au départ, développé leur business model sans aucun recours à la publicité. Aussi, qu’est ce qui nous prouve que ceci n’est pas un effet d’annonce ?

Hello goodbye Beatles

Ello et la collecte d’informations

Au sujet de la récolte d’informations à propos de la navigation des internautes sur son réseau social, Ello répond ceci :

« When you use Ello, we collect some information related to your visit. This information helps us understand how people are using Ello, so we can make Ello better. […] The information Ello collects includes your location, language, referring web site, and time spent visiting Ello. […] There are some Ello users who don’t want to share any information, even anonymous information, about themselves with anybody. We’re cool with that. On your Ello settings page, you can choose to turn Google Analytics off completely when you visit Ello. »

Autrement dit, par défaut, Ello collecte des informations sur les internautes qui utilisent sa plateforme. Néanmoins, il est possible d’interdire le tracking de ces données en modifiant les paramètres de votre compte dans « Settings », représenté par le symbole Paramètres

En revanche, Ello a fait appel à des capitaux propres pour lancer son activité. Ceci veut donc dire que l’apport en capital risque réalisé par la venture FreshTracks, attend nécessairement un retour sur investissement. Cependant, le modèle préconisé par les fondateurs d’Ello ne laisse pas présager de stratégie économiquement viable, pour l’instant du moins.

Ello, un flop ?

Après avoir fait le buzz pendant plusieurs semaines, que dire d’autre à part que la stratégie du nouveau réseau social est un échec cuisant et ce, pour plusieurs raisons :

  • la construction d’un réseau social ne peut uniquement reposer sur la destruction d’un modèle déjà bien en place. Or, Ello n’est à ce jour qu’un Anti-Facebook, tout comme l’était déjà, en son temps, Diaspora ;
  • A défaut d’être simpliste dans sa démarche, le design inélégant et monochrome d’Ello complexifie, ben au contraire, la navigation de l’internaute à travers les pages ;
  • le site est entièrement anglophone pour l’instant et rien ne semble indiquer que ses concepteurs le traduiront en français ;
  • Le marché des réseaux sociaux étant suffisamment saturé, est-il encore utile de perdre son temps sur des plateformes autres que Facebook, Twitter, Pinterest, Instagram, etc. ?

Etant donné l’engouement suscité par l’avènement de cette nouvelle plateforme, Ello a, en dépit des critiques à son égard, ouvert la porte à de nouvelles aspirations en matière de réseau social, en témoignent les milliers d’utilisateurs qui se sont rués sur la version Beta à la rencontre des dernières nouveautés. Ello a donc bénéficié d’un effet de fraîcheur, ce qui lui a permis de se faire connaître et de faire parler de lui.

Néanmoins, pour avoir essayé les diverses fonctionnalités, ce n’est pas une Révolution et, le réseau social, représenté par un smiley noir au sourire blanc, symbole du caractère anonyme qu’il s’évertue à défendre, n’a pas confirmé les espoirs que la communauté d’internautes, en attente de changement, fondait en lui. A sa décharge, Ello est encore en phase de test. On peut donc espérer que le réseau social va continuer de s’améliorer au fil du temps. C’est d’ailleurs le cas actuellement, Ello listant l’ensemble des fonctionnalités qu’ils vont proposer au cours des prochains mois. La dernière en date permet de muter et de bloquer un utilisateur. L’affichage du nombre de vues par post a également été ajouté. Rien d’exceptionnel en soi mais le réseau a le mérite de poursuivre ses évolutions. Enfin, l’épanchement viral dont le réseau a été le sujet est bien un signe que les utilisateurs sont en attente d’une nouvelle alternative, encore faut-il qu’elle soit de taille et qu’elle renouvelle le genre, ce qui n’est pas encore le cas malheureusement.

Poursuivre votre lecture : http://www.bibamagazine.fr/style-de-vie/ello-le-reseau-social-sans-publicite-13701

1 commentaire

  1. nadorcity dit :

    Merci chef pour cet article très intéressant ! Je vais voir si je trouve des amis sur Ello 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut