Débuter dans la communauté SEO : quelles stratégies adopter pour diffuser ses articles ?

Blogueur SEO : comment promouvoir ses articles ?

Introduction

Pendant que certains d’entre vous se dorent la pilule sur une plage le long de nos côtes françaises ou dans une toute autre partie du globe – désolé pour ceux qui sont déjà rentrés de vacances – je vous propose un article que je n’ai plus l’habitude de rédiger. Ce n’est ni un tutoriel, ni une liste, ni un compte-rendu d’évènement. A l’origine, ce post devait être rédigé sous la forme d’un coup de gueule à destination de notre corps de métier, les référenceurs ou, plus largement, ceux qui tiennent un blog et qui doivent en assurer la promotion. Entre mégalomanie et flatterie, on a de plus en plus tendance à se tourner vers l’égocentrisme ou l’hyperaltruisme. Cependant, partant de ce constat, la rédaction de ce type d’articles ne m’intéressait plus. J’ai donc choisi d’avoir une pensée positive autour de ce sujet et de me mettre à la place du novice, celui qui ouvrirait son blog en 2015 par exemple.

De quelle(s) stratégie(s) dispose le blogueur néophyte en vue d’encourager la diffusion de ses articles et d’en assurer la promotion sur la toile ?

Flatter l’égo

Flatter l'égo

Quoi de mieux quand on débute un blog que de mentionner les grands noms de notre domaine d’activités dans un article ? Si je me rappelle bien, mon article sur les « Meilleurs blogs SEO à suivre en 2014 » rédigé en juillet de l’année dernière représente, encore pour le moment, l’article qui a reçu le plus de commentaires. Ces commentaires sont pour la plupart des remerciements qui n’auraient jamais existé si je n’avais cité aucun de leurs auteurs au sein mon article. Bien sûr, il ne suffit pas d’un petit article pour que la mayonnaise prenne. Il faut que ce dernier soit le plus complet possible. Mon article sur les blogs SEO m’a coûté une bonne quarantaine d’heures de travail en termes de recherche d’informations, de rédaction, d’actualisation et de mise en forme. En récompense de ce dur labeur, ce classement a été retweeté 66 fois grâce à l’effet boule de neige. Chacun s’est senti concerné, ce qui m’a permis de me positionner rapidement sur la requête « blog seo » malgré la date d’existence de mon site qui n’avait jusqu’alors que 3 mois. J’ai par ailleurs pu observer que ce n’est pas toujours les plus gros poids lours de l’industrie du référencement qui relaient vos informations. Dommage que certains d’entre eux aient oublié qu’ils ont aussi commencé petit, avec peu de moyens et de connaissances.

Se mettre en avant

Se mettre en avant via la prise de risque

Pour ma part, rien ne vaut plus que la prise de risque. Rédiger un article et le publier sur Internet, c’est accepter les conséquences qui vont avec, à savoir recevoir la critique, et cette dernière est toujours bonne à prendre, quelles qu’en soient les conséquences derrière. Bien qu’il soit important d’apparaître en toute modestie, surtout quand on est un blogueur débutant comme je le suis, il est important d’afficher ses idées et d’accepter l’échange, tolérer le débat. La prise de position n’est cependant pas le seul moyen de se mettre en avant. On peut également rédiger des tutoriels ou les concevoir en vidéo (mieux pour le taux de clics), partager les résultats d’un test SEO ou encore proposer la critique d’un livre consacré à son domaine d’expertise.

Faire le bouche-à-oreille soi-même

Parfois, mentionner des personnes n’est pas suffisant. Un autre moyen consiste donc à prévenir ces personnes par mail ou via les réseaux sociaux, Twitter par exemple, que vous les avez cités au sein de votre article, en espérant qu’en retour de votre extrême bonté, votre interlocuteur vous rende la pareille et partage votre billet ou, du moins, vous remercie en y glissant un petit commentaire après lecture. Personnellement, je n’aime pas trop ce procédé. Je trouve qu’il s’impose un peu comme un constat d’échec dans le sens où c’est partir du principe que votre interlocuteur a très peu de chances de vous lire. Je serais plus d’avis de laisser la mayonnaise prendre, ou pas.

Partager ses articles sur les réseaux sociaux

Diffuser ses contenus sur les réseaux sociaux, c’est aujourd’hui indispensable. En effet, ces derniers ont un pouvoir indéniable en terme de positionnement d’un site Internet sur une requête ciblée. Si vous parvenez à faire en sorte que votre contenu soit largement « liké », retweeté ou mis en favori, épinglé ou lu sur des plateformes professionnelles comme LinkedIn, nul doute que vous serez récompensé sur Google. La répétition d’un partage à succès permet aussi d’acquérir naturellement de nouveaux followers, fans, contacts ou membres qui vous suivent quel que soit le média. Faites donc bien attention à ne pas utiliser ces différents réseaux sociaux à mauvais escient en ne relayant pas le message au bon moment au bon endroit ou en n’utilisant pas les spécificités de chacun d’entre eux, comme les hashtags ou l’ajout d’une image entre autres.

Faire du guestblogging

Rédiger des articles invités est une autre solution qui permet à un blogueur de faire connaître son site et son savoir-faire. En ce qui me concerne, j’ai rédigé mon premier article chez Miss SEO Girl qui m’a gentiment ouvert les portes de son blog en 2014. D’autres, dont je tairai les noms, m’ont fermé les portes ou m’ont fait des promesses qu’ils n’ont jamais tenues. C’est aussi ça le revers de la médaille. Le monde du SEO est, à n’en pas douter, un panier rempli de crabes qui ne demandent qu’à pincer. Ce n’est pas ma vision – comprenez celle de l’ostracisme – mais certains de mes confrères semblent la partager, ce que je trouve déplorable. A ce titre, les agences sont parfois les plus frileuses alors qu’à mon sens, le guestblogging est un gage de notoriété pour les deux hôtes, celui qui accueille et celui qui est reçu. Si vous voulez en savoir plus sur les articles que j’ai rédigés ou les émissions de podcasts auxquels j’ai participés, visitez cette page : http://www.anthony-degrange.fr/a-propos/interventions-seo/

Compter sur son réseau d’amis

Pour moi, c’est le must de la promotion en ligne. Au fil des agences dans lesquelles j’ai pu travailler, j’ai rencontré des personnes avec qui j’ai noué d’excellentes relations, professionnelles ou non. Disposer d’un réseau en 2015, c’est essentiel ! Aucun blogueur ne s’est constuit tout seul. On a constamment besoin des autres pour avancer même si, au final, c’est bien nous-même qui contribuons le plus à notre propre succès. En effet, on a rien sans rien. Alors, pour recevoir, il faudra aussi donner. C’est le principe même de l’échange non ? Dans mon cas, j’essaie de garder le contact malgré la distance qui me sépare de mes anciens collègues. J’ai même continué de travailler sur des projets communs avec certains d’entre eux ou réalisé des échanges de liens qui ont profité à nos clients respectifs.

Compter sur son propre réseau de sites

Cette solution, quoique coûteuse et chronophage, présente l’avantage de vous rendre complètement indépendant vis-à-vis d’un des casse-tête les plus difficiles à résoudre au cours d’une stratégie de référencement, c’est-à-dire comment obtenir des backlinks gratuits pour le site de son/ses client(s). Grâce à un réseau de sites thématiques bien entretenus, la question ne se pose plus. Libre à vous par la suite de gérer vos campagnes de netlinking.

Participer à des conférences

Le premier article ayant fait mouche sur mon blog dressait un compte-rendu détaillé des conférences ayant eu lieu au Webcampday d’Angers 2014. J’ai même eu la surprise de recevoir un commentaire d’un des cadors du SEO français, Mr Laurent Bourrelly. J’ai également pu faire la connaissance d’Alexandra Martin, ce qui m’a permis de rédiger un article invité autour du Quality Score sur Adwords sur son site quelques semaines plus tard. Bref, rédiger des comptes-rendus de conférences est une démarche généralement appréciée par les membres de la communauté SEO. Certains, qui n’ont pu y assister trouvent utiles d’avoir un résumé de ce qui s’y est dit. De plus, c’est simple et rapide à mettre en ligne. Un conseil, soyez dans les premiers à publier votre billet. Sinon, votre article pourrait très vite passer inaperçu.

Cibler des requêtes peu ou moyennement concurrentielles

En ciblant des mots-clés dont la concurrence est relativement faible, vous augmentez vos chances d’apparaître en haut des moteurs de recherche sur ces requêtes et, ainsi, d’attirer du trafic vers votre blog.

Faire preuve d’originalité

A l’image du blog de Yakamama, l’un des premiers à avoir utilisé le podcast vidéo comme mode de communication, l’originalité est un facteur important dans le pouvoir de diffusion d’un contenu. Le contenu peut être original, je pense notamment à celui de Laurent Bourrelly au sujet de la fermeture des commentaires de blogs, mais aussi la façon dont il est présenté. Les infographies et les vidéos sont ainsi devenus des outils de plus en plus répandus dans la sphère SEO, en raison de leur caractère viral principalement. En effet, le dicton « Une image vaut mille mots » s’applique très bien dans notre coeur d’activités.

Et vous, quelle est votre stratégie pour encourager la diffusion de vos articles de blogs ?

Je vous recommande également la lecture de cet article, rédigé par 30 experts du webmarketing qui dévoilent leur stratégie dans le cadre de la promotion d’un article de blog.

3 commentaires

  1. Stephane dit :

    C’est une bonne stratégie, mais on note un peu d’aigreur dans ton article… Le but d’un blog seo n’est pas forcément d’être lu par les « cadors », mais par les internautes sensibilisés, sauf si l’on vise le renommée internationale de 100 SEO actifs et visibles en France.
    Le but d’un blog est le partage et pourquoi pas un peu de visibilité pour trouvé un travail et/ou des prospects, l’aval des confrères c’est un plus, ni plus ni moins amha.

    • Salut Aurélien,

      Pourquoi de l’aigreur ? Dire ce que je pense c’est faire preuve d’aigreur ? Attention, je ne généralise pas. C’est du vécu et justement parce que c’est du vécu, on ne peut pas me reprocher d’être aigre. J’aime l’authenticité, que ce soit dans le monde réel ou le monde virtuel. J’aime savoir à qui je parle et ce que je peux attendre de l’autre. Je constate juste qu’avec certaines personnes, ça ne se passe pas comme ça, à ma si petite échelle.

      Pour ce qui est du partage comme étant le propre d’un blog, tu constateras par toi-même que c’est ce que je fais depuis le début. Je ne rédige pas des top listes d’annuaires pour moi mais pour les partager à mes confrères. Sinon, je garderai ça bien gentiment pour moi car j’y passe du temps tout de même. Mais j’ose croire qu’en donnant de ma personne, j’y trouverai des bénéfices.

      En ce qui concerne ton argument sur le travail, je suis bien d’accord. C’est bien à cela que me sert mon blog aussi :-)

      L’aval des confrères ne m’intéresse pas. Bien au contraire, je préfère qu’on me dise que j’ai tort.

  2. khaled azrak dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article ! je pense que la conclusion qui s’impose est que, peu importe la qualité du contenu (vaut mieux que ce soit du bon contenu bien sûr), si l’on ne fait pas l’effort de promotionner activement son travail, il y a des risques de rester « inconnu »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut