Interview d’Andréa Bensaid, fondateur de l’agence Eskimoz

Interview du fondateur de l'agence Eskimoz, Andrea Bensaid

Salut Andrea, merci d’avoir accepté cette interview. Pour restituer le contexte vis-à-vis des passionnés du SEO qui nous lisent, je t’ai contacté durant le mois de septembre 2015 pour qu’on parle de l’ascension fulgurante que connaît ton agence Eskimoz. J’ai eu envie de réaliser cet entretien dès que j’ai remarqué le nombre de mots-clés concurrentiels sur lesquels ton site http://www.eskimoz.fr s’est positionné. En effet, tu es premier sur « agence seo », « agence référencement », « redirection 301 », « google colibri », etc. Tu es également en première page des résultats de recherche Google sur les requêtes « netlinking », « blog seo », « mise à jour google », « google pingouin », « black hat seo » et j’en passe… Bref, ton agence a connu une montée en puissance durant ces derniers mois comme le soulignent les statistiques Yooda Insight et SEMrush ci-dessous :

Statistiques de positionnement du site Eskimoz

Présentation de l’agence de référencement Eskimoz

Présentation de l'agence de référencement naturel EskimozFondé en 2012, Eskimoz se définit comme une agence spécialisée dans le référencement naturel et social. Cela veut-il dire que vous êtes spécialisé exclusivement dans le SEO et le SMO ? Pas d’Adwords, d’emailing, de remarketing ou autres ? Si oui, pourquoi ce choix ?

En effet, nous souhaitons nous concentrer uniquement sur le SEO pour proposer le meilleur niveau d’expertise dans ce domaine. Ce choix est stratégique car nombreuses sont les agences web 360 qui intègrent le SEO dans leurs offres alors même qu’elles ne maîtrisent pas parfaitement les différents paramètres. Sûrement pour gonfler leur panier moyen !? 😉

Cela pose à mon sens un TRÈS gros problème moral car les évolutions de Google à travers leurs différentes mises à jour exposent ces sites à des pénalités Google. Nous avons vu passer des dizaines d’entreprises pure-player faire faillite suite à ces mauvaises pratiques, c’est la raison pour laquelle nous nous sommes d’abord spécialisés dans le traitement des différentes pénalités Google pour venir en aide aux sites ayant fait confiance à des prestataires peu scrupuleux.

Eskimoz, une agence 100% SEO

Nous souhaitons aujourd’hui être reconnu comme les experts du SEO en prônant des techniques propres et progressives pour un référencement durable. Nous expliquons toujours à nos clients que le référencement est un travail de longue haleine. Il vaut mieux prendre son temps pour des objectifs à long terme plutôt que de se précipiter.

Enfin, notre équipe étant très proche de nos clients, il nous arrive de les accompagner dans leur stratégie digitale globale en n’hésitant pas à mettre en avant d’autres canaux d’acquisition comme le SEA ou l’emailing par exemple.

Sur le site societe.com, on apprend aussi qu’Eskimoz est rattachée à la société ABEN. Tu peux nous en dire plus à ce propos. Je sais notamment que tu édites de nombreux autres projets autour du bien-être…

Parfaitement :) Eskimoz s’intègre dans un groupe présentant d’autres activités ayant toutes un point en commun : un bon positionnement Google. Voici quelques-unes des activités :

  • hotessejob.com, leader du recrutement d’hôtesses en ligne,
  • unizen.fr, plateforme de mise en relation entre des praticiens professionnels et des clients en quête de relaxation,
  • dicoz.fr, dictionnaire en ligne sur l’orthographe des expressions
  • eskimag.fr, magazine web collaboratif

Nous avons développé un savoir-faire avancé en SEO que nous mettons en œuvre sur différents projets transversaux car, une fois qu’un site est bien positionné et qu’il génère du trafic, il ne nous reste plus qu’à monétiser celui-ci.

Nous nous servons également de ces projets pour faire de la R&D de manière à évaluer ce qui pourrait fonctionner le mieux pour nos clients.

Dicoz est un très bon exemple. Lancé en début d’année, il est déjà l’un des sites les plus visités dans le domaine des dictionnaires en ligne et, de manière générale, sur le marché français.

L’agence Eskimoz a un positionnement haut de gamme, qu’entends-tu par là ? Est-ce un positionnement de meilleure qualité en terme de prestation ou de clientèle ciblée (PME, grands comptes, entreprises du CAC 40…) ?

Les deux, ce qui est logique étant donné que, pour mettre une bonne stratégie SEO en place, il faut des moyens importants. Néanmoins, ce positionnement est surtout lié à la nature de nos prestations, et ce pour plusieurs raisons :

  1. La qualité : Des actions qui permettent un référencement durable et propre.
  2. La transparence : Toutes nos actions sont exposées et justifiées auprès du client.
  3. Le suivi : Nous gérons 6 clients par consultant pour un accompagnement personnalisé.
  4. La garantie : Nous n’avons jamais eu un seul site pénalisé !

Nous refusons plus de 50% des contrats, en général en dessous de 600 euros par mois, car ces budgets ne nous permettent pas de passer le temps nécessaire pour mettre en place des stratégies SEO de qualité. Nous préférons avoir moins de clients et construire une relation durable avec chacun d’entre eux.

Aujourd’hui, nous travaillons pour les plus gros sites e-commerce français en termes de chiffre d’affaires en ligne, ainsi que pour certains groupes du CAC 40.

Sur Internet, on lit que la société s’est d’abord spécialisée dans les sorties de pénalité Google. Quelle est selon toi la meilleure stratégie pour sortir d’une pénalité Pingouin (manuelle et algorithmique) ? D’une pénalité Panda ?

C’est une question très complexe Anthony ! :) C’est assez large et ça va être dur d’y répondre en quelques lignes. En tapant sur Google « pénalité panda » et/ou « pénalité pingouin », je vous invite à cliquer sur le premier résultat naturel pour avoir une idée de ce que je pense sur le sujet, en guise de réponse détaillée ce sera plus clair (je n’essaie pas de générer du trafic sur Eskimoz !).

…Ou alors, vous pouvez cliquer sur le premier lien dans la question 😉 (dixit Anthony).

Voici plutôt un retour d’expérience :

Eskimoz, une agence spécialisée dans les sorties de pénalités Google PandaPour ce qui est de la pénalité Panda, 9 cas sur 10 sont des webmasters qui ont voulu tricher. En effet, j’ai rarement vu un site se faire pénaliser alors qu’il essaye à tout prix de respecter les guidelines de Google avec un contenu unique et original. De plus, on trouve encore des sites avec du duplicate content interne qui fonctionnent bien. Les sites pénalisés par Panda sont souvent dans les deux cas suivants :

  • des webmasters qui poussent le bouchon trop loin pour obtenir des résultats avec des techniques flagrantes comme la sur-optimisation ou le cloaking,
  • des sites qui présentent un contenu de mauvaise qualité. Certains sites présentent un trop grand nombre de pages, ce qui rend difficile la création de contenu unique et originale sur chacune d’entre elles.

Agence SEO spécialisée dans la sortie de pénalités Google PingouinPour ce qui est de la pénalité Pingouin, on voit surtout des sites qui avaient un budget trop faible pour faire du netlinking de qualité. Ils ont souvent fait l’erreur de croire aux discours aguicheurs de prestataires peu scrupuleux avec des offres aux résultats : « Vous ne payez que si vous avez des résultats ». N’ayant pas connaissances des pénalités Google, ne payer qu’au résultat est vraiment séduisant ! Le problème, c’est que le prestataire n’engage pas de moyens dans ce genre de projet. Il y a aussi le fait que les clients veulent avoir des résultats rapides et c’est tout ;). Du coup, voilà ce qui se passe :

  • du linking dans des annuaires de mauvaise qualité, des liens dans des forums ou des commentaires de blogs, des fermes de liens, bref 100% des liens réalisés sur des supports à fort risque de pénalité Pingouin.
  • du linking sur des ancres sur-optimisées, les moneykeywords présents dans la majorité des liens.

C’est un peu court pour résumer ces problématiques mais quand on veut des résultats rapides avec un budget de 200 euros par mois, on ne peut pas s’attendre à autre chose. Cela montre bien qu’en France le SEO ne s’est pas encore totalement démocratisé. Il n’est pas encore intégré dans les stratégies digitales comme il peut l’être à l’étranger. La preuve en est qu’en Angleterre aucune agence ne travaille en dessous de 2000$ par mois.

Qu’est-ce qui différencie Eskimoz des autres agences de référencement présentes actuellement sur le marché ?

Double casquette référencement naturel / pénalité GoogleNotre double casquette référencement naturel / pénalité Google nous permet de comprendre ce que Google attend des sites aujourd’hui et c’est une valeur ajoutée à ne pas négliger ! Nous avons aussi développé un outil de suivi personnalisé pour nos clients de manière à apporter une transparence totale tant au niveau des moyens que des résultats. Un autre point qui nous différencie des autres : la gestion de 6 clients par chef de projet, à la différence de certaines agences qui n’hésitent pas à en accorder 30 à 50 par consultant. Nous avons une importante communauté de sites éditoriaux avec lesquels nous faisons des échanges régulièrement.

Enfin, nous sommes l’agence qui se référence le mieux sur Google sur le marché du référencement naturel 😀

Quel est le fonctionnement de l’agence (nombre de personnes présentes dans l’équipe, méthodes de travail, collaborateurs externes…) ? Intervenez-vous directement sur le code source des pages ou fonctionnez-vous uniquement par préconisations / audit ?

Eskimoz est une agence composée de profils estampillés SEO Camp !Nous sommes actuellement 12 collaborateurs spécialisés en SEO. Tous les profils sont recrutés après avoir eu plusieurs années d’expérience dans le domaine. Certains sont membres du SEO Camp, d’autres certifiés par des outils d’analyse de log comme Botify, tous ont la passion du SEO ! De manière générale, nous avons deux types de profils : d’une part, des personnes spécialisées en rédaction de contenu et, d’autre part, des profils orientés développement.

Nous fonctionnons uniquement avec des recommandations et points de recettage pour s’assurer que toutes nos spécifications ont bien été mises en place. Nous avons toutes les compétences en interne pour driver des équipes techniques sur l’ensemble des problématiques mais nous souhaitons rester spécialisés dans notre domaine d’activité.

Quel est le secret de la réussite d’Eskimoz ? Uniquement une stratégie de contenus internes et externes ou existe-t-il d’autres biais par lesquels l’agence a développé sa notoriété ?

Je pense que la réussite d’Eskimoz vient de sa capacité à partager et s’ouvrir au web. J’entends par là que nous n’hésitons pas à nous remettre en questions et que nous portons une attention particulière à tous types de partenariats. En effet, trop de prestataires SEO restent dans leur bulle en oubliant que le partage est la clé de la réussite dans le domaine.

Le partage et l'échange comme gage de réussite d'une stratégie SEO

Prenons un exemple concret, c’est toujours plus parlant :

Un blogueur vient de lancer son blog et souhaite mettre en place un partenariat avec nous. A ce moment, son site n’a pas encore d’article et de trafic, d’autres diront que les « metrics » ne sont pas intéressantes. Dans la majorité des cas, ce blogueur ne reçoit que des réponses négatives.

Mais chez Eskimoz, on prend le temps d’écouter son projet et de le former aux techniques du SEO. Ensuite, nous sommes capables de réaliser un mini-audit SEO  de manière à inscrire son blog dans de belles perspectives de positionnement.

Quelques semaines/mois plus tard, suite à notre accompagnement en guise de partenariat, ce blogueur génère du trafic et a un site thématique très intéressant pour le netlinking de nos clients !

Aujourd’hui, devinez quelle est la seule agence à pouvoir faire des liens depuis ce blog 😉

Ce travail de fond que nous exerçons depuis plusieurs années est notre force. Si un webmaster, un blogueur, un rédacteur ou un référenceur nous contacte, alors nous prendrons le temps nécessaire pour l’écouter, car chaque rencontre nous permet d’avancer un peu plus.

Pour aller plus loin, s’il a des remarques ou critiques face à des questions techniques SEO, nous étudierons sa vision pour s’assurer de rester à la pointe de ce qui se fait.

Notre réussite vient donc de notre ouverture au web au sens large du terme !

Quelle est l’audience (en trafic naturel) la plus importante que ton agence ait été capable de gérer jusqu’à ce jour ?

Le site a déjà généré 1 500 visites en une seule journée. Cela s’explique par des articles invités. Pour le côté business de la chose, j’ajoute que notre plus grosse journée a généré 15 demandes de devis 😉

Quels outils SEO utilisez-vous ?

Nous les utilisons tous :)

Je remarque que l’agence Eskimoz n’est pas hyper active sur le réseau social Twitter, contrairement à la page Facebook qui, bien qu’elle ne soit pas actualisée régulièrement, possède plus de 3000 likes à l’heure actuelle. Une raison à cela ? S’agit-il d’un choix stratégique ?

Non, je t’avoue que nous n’exploitons pas très bien les réseaux sociaux. D’ailleurs, j’aurais préféré être plus présent sur Twitter que sur Facebook car celui-ci est à mon sens beaucoup plus pertinent pour le SEO. Quoi qu’il en soit, j’avais commencé au lancement de l’agence à faire de la publicité sur la page de l’agence FB mais j’ai vite laissé ces pages aux oubliettes.

Au niveau des réseaux sociaux, nous avons comme priorité de relancer la page Twitter !

Simplement par curiosité, pour Facebook, avez-vous déjà utilisé les faux likes ?

Non jamais ! En revanche, savais-tu que tu pouvais transformer un profil FB en page fan FB ? Et donc qu’un profil de 5000 amis et 2000 abonnés te permet de commencer avec une page de 7 000 fans 😉

Intéressant pour lancer un projet non ?

Je suis intrigué par la prestation de référencement social que l’agence Eskimoz propose. Peux-tu nous en dévoiler davantage sur la façon dont vous gérez ça en interne ? Pour ma part, j’ai du mal à imaginer concrètement comment mettre en œuvre une prestation de référencement social pour un client dont on ne maîtrise pas nécessairement la thématique… Comment procédez-vous habituellement ?

Comme je te le disais au départ, nous sommes spécialisés en SEO et ne souhaitons pas nous étendre de manière à conserver notre spécialité. Concrètement, notre offre SMO reste très classique aujourd’hui et sert surtout à s’intégrer dans une dynamique SEO finalement. Notre offre SMO consiste à pénétrer les différents réseaux sociaux avec des pages intéressantes et en créant du contenu quotidiennement. L’idée est de créer de la popularité de marque pour envoyer des signaux positifs à Google et favoriser le SEO.

Notre offre SMO ne comprend donc pas de jeux concours et autres techniques sociales avancées.

Gloubi-boulga de questions autour du SEO

Comme tu as déjà pu t’en rendre compte sur ce blog, on fait la part belle aux annuaires, souvent décriés comme la lie en termes de stratégie de netlinking. Qu’en penses-tu de ton côté ? Sont-ils périmés ou ont-ils encore un avenir ?

Nous ne faisons jamais d’annuaires car ils sont pour nous dans la ligne de mire de Google. Nous privilégions toujours des articles de fond. Néanmoins, à proportion gardée, je pense qu’il peut être intéressant d’utiliser quelques annuaires thématiques de qualité avec une surveillance accrue.

Récemment, en naviguant sur YouTube, j’ai eu l’occasion de visionner la vidéo de présentation de l’agence, vraiment « fun » soit dit en passant. A ce titre, j’aimerais avoir ton opinion concernant le référencement vidéo. Est-ce quelque chose que tu souhaiterais développer en interne ? Ce mode de communication va-t-il, selon toi, prendre de l’ampleur dans les années qui viennent ?

L’affichage des résultats Google ne cesse d’évoluer et les contenus de type média prennent de plus en plus de place. Dans un souci d’anticipation, une bonne stratégie SEO doit intégrer ces contenus car ils pourraient en effet devenir plus présents avec le temps qui passe. Sachant que Youtube appartient à Google, on peut se demander s’il est intéressant d’utiliser ce support comme on pouvait se poser la question avec Google + au lancement du réseau social.

Quoi qu’il en soit, le branding et la communication sont intimement liés au SEO, et il est important que les référenceurs intègrent ce paramètre car la concurrence va être de plus en plus rude sur les moteurs de recherche.

Créer une vidéo et bien la référencer est donc clairement un axe de différenciation SEO pertinent !

Pour finir, une vidéo parfaitement intégrée sur une page permet d’améliorer l’expérience utilisateur, notamment par rapport au temps de connexion sur celles-ci. C’est simple, grâce à une vidéo, on peut faire évoluer le temps passé par utilisateur sur une page de 0,30 secondes à 2-3 minutes !

J’aimerais avoir ton top 5 des actions les plus efficaces à mettre en place sur un site afin de développer rapidement sa visibilité dans les moteurs (en admettant qu’on part de zéro d’un point de vue du référencement) ?

Top 5 des optimisations techniques :

  1. Amélioration de la vitesse du site.
  2. Amélioration du crawl du site. L’analyse de logs peut s’avérer très pertinente.
  3. Responsive design ou Version mobile.
  4. Configuration du robots.txt et du fichier .htaccess pour les redirections.
  5. Balises hreflang pour les sites multilingues.

Top 5 des optimisations sémantiques :

  1. Balise Title & Meta description (Même si la méta description est décriée, elle reste toujours importante car c’est ce que l’utilisateur voit dans les moteurs de recherche en premier ! C’est ce qui peut faire qu’on clique sur ton résultat au lieu de celui d’un autre).
  2. Hn.
  3. Travail des mots clés dans le contenu (Occurrence, synonyme, cooccurrence).
  4. Balise Alt.
  5. Maillage interne.

Top 5 des actions de netlinking :

  1. Gestion du profil de liens (sites thématiques).
  2. Gestion du profil d’ancres général et par page. (20% d’ancres optimisées maximum).
  3. Contrôle des liens perdus pour les remettre en place rapidement.
  4. Analyse manuelle des liens. Aucun outil ne pourra jamais être aussi performant qu’un humain. La « quality team » de Google n’existe pas pour rien 😉
  5. Il vaut mieux un lien supprimé qu’un lien désavoué.

Je sais que vous travaillez avec des clients grands comptes. Aussi, j’aimerais savoir si, d’après toi, on travaille ce type de sites de la même façon qu’un petit site d’une marque encore inconnue ? A ce stade-là, le SEO intègre-t-il l’e-reputation notamment ?

La différence se situe en effet sur le référencement off-site. Pour un site/marque inconnu, il faut d’abord lui créer de la notoriété avec une stratégie orientée plus « branding ». En clair, on doit créer les bases alors que pour un site déjà très connu qui reçoit déjà de très bons liens de gros sites, on va pouvoir faire un travail plus chirurgical sur des pages profondes, avec des liens mieux optimisés étant donné que la proportion se noiera dans le profil de liens général.

En termes de rédaction de contenu, quel type de stratégie adoptez-vous au sein de l’agence ? Un contenu de 5000 mots a-t-il davantage de poids qu’un autre de 500 mots ? Quel est ton retour d’expérience par rapport à ça ?

Quelle stratégie Eskimoz adopte concernant la rédaction de contenu web ?

De manière générale, il est préférable d’avoir un contenu long pour apporter toutes les informations nécessaires recherchées par les utilisateurs. En ce sens, Google te positionnera en premier si tu es le site qui répond au mieux à la requête de l’internaute.

Néanmoins, je suis convaincu qu’un bon billet de 600 mots peut apporter une meilleure réponse qu’un billet de 2000 mots s’il est bien structuré et travaillé. Du coup, ce premier pourra mieux se référencer dans les moteurs de recherche.

En moyenne, nos contenus sont entre 600 et 2000 mots. Pour de la très longue traine, plutôt entre 300 et 600.

Growth-hackingDepuis quelques années, on entend beaucoup parler du terme « growthacking », une « mentalité », une « marque de fabrique » qu’on attribue bien souvent aux « start-up ». Cette discipline orientée vers le développement rapide et la croissance basée sur l’innovation et les idées nouvelles est-elle quelque chose que vous pratiquez chez Eskimoz ?

Le growthacking se traduit pour moi par la maîtrise des principales sources d’acquisition de trafic due à une importante culture web. Je pense que ça se reflète bien à travers nos différents projets car nous utilisons : SEO – SEA – SMO – Emailing – UX Design –  Retargeting – Métas moteurs – Affiliation – Transformation des abandonnistes.

Quelle est la dernière bonne idée que tu aies eu pour acquérir un lien pour le site d’un client et/ou site de l’agence ?

Nous avons proposé un audit SEO complet du site en échange de devenir partenaire et de pouvoir publier des articles contenant des liens.

L'étude des mots-clés, étape indispensable du SEOPour beaucoup, le référencement est d’abord une affaire de choix des mots-clés, tu es d’accord avec cette analyse ? Peut-on faire du référencement sans avoir préalablement fait une analyse de mots-clés ? Pour la petite anecdote, je te demande ça car c’est une question que je me pose depuis quelques temps. En effet, je m’aperçois que pour mon propre blog, je n’ai fait aucune recherche et sélection de mots-clés. Je rédige et publie des articles avant tout pour répondre à un besoin, à une problématique. Quel est ton sentiment à ce sujet ?

L’étude des mots clés est la première phase d’un projet, c’est impératif et obligatoire ! Toute la stratégie SEO va découler de cette étude, c’est le nerf de la guerre du référencement. Cela permet de créer une architecture totalement adaptée. Nous établissons une étude des mots clés systématiquement.

Aujourd’hui, parmi la communauté de référenceurs, j’entends beaucoup de « blablas », les gens parlent bien souvent pour ne rien dire et remplissent leur blog de contenus vides. Désolé pour ceux qui se sentiront concernés mais c’est quand même beaucoup ce que je pense. Des questions sont posées et les réponses en retour sont floues. Alors, pour changer cette image, je te demande de me donner un petit quelque chose au cours de cette interview, quelque chose issu de ton expérience personnelle, un retour d’expérience sur un cas client (sans le nommer bien sûr). Par exemple, j’aimerais savoir quelle stratégie de netlinking tu as déjà mis en place pour un site de la thématique de ton choix. J’aimerais que tu m’expliques méthodiquement comment tu as procédé pour développer la popularité de ce site dont on sait que c’est l’essence même du référenceur ? Je crois que c’est important pour les clients de comprendre qu’il y a du travail de recherche et de veille, du contact aussi pour obtenir des résultats. Cela ne se fait pas d’un simple claquement de doigts. J’entends beaucoup de SEO dire à ce propos qu’ils créent des backlinks thématiques. Je suis désolé mais pour un néophyte qui nous lit, cela ne veut rien dire. Donc, concrètement, explique-nous comment tu vois les choses de ton côté ? Au passage, je tiens à te remercier pour ta transparence. Je sais que c’est l’une des vertus défendues par cette agence. C’est également ce que défend mon blog.

Oui je suis d’accord avec toi, je trouve que le marché manque de cas pratiques et d’approches pragmatiques. On voit chaque année des prestataires réinventer des techniques qui existent depuis des années en apportant un nouveau nom avec un discours marketing mieux travaillé. Cette approche commerciale me gêne un peu ! On a l’impression que des remèdes miracles sont découverts alors que les règles ont toujours été très claires et cela avant même le déploiement des filtres Panda et Pingouin.

Trêve de blabla :D, j’ai un retour intéressant sur un site qu’on a sorti d’une pénalité pingouin (algorithmique) lors de la dernière MAJ en octobre 2014. Nous avons eu de la chance car la mise à jour a eu lieu 3 mois après la prise en main du projet ce qui nous a permis d’avoir un retour rapide, ce qui n’est pas toujours le cas.

Voici comment s’est découpé le projet :

Nettoyage de liensPhase 1 : Nettoyage des liens

Nous avons répertorié l’ensemble des liens (80 domaines référents approximativement). Nous les avons analysé un par un à la main. Et nous avons relancé systématiquement ces sites pour supprimer les liens.

Le problème venait de liens footer sur des ancres optimisées en provenance de sites hors thématique et de quelques annuaires pénalisés.

En parallèle de la soumission d’un fichier de désaveu, nous avons tenté de contacter ces webmasters par tous les moyens (mail – téléphone – courrier).

La chance était de notre côté, nous avons réussi à supprimer 90% des liens au bout de 2 mois. En même temps, vu le nombre de mauvais liens, c’était plutôt simple ! Comme quoi avec quelques mauvais liens si la proportion est grande la pénalité est vite arrivée…

Stratégie de netlinkingPhase 2 : Netlinking

Nous avons contacté des sites thématiques de manière à redorer le profil de liens en mettant en œuvre les actions suivantes :

  • Articles de 600 mots minimum
  • 2-3 images par article
  • 1 vidéo
  • 3 liens sortants vers des sources pertinentes pour donner du poids à l’article et noyer le poisson
  • 1 lien vers le client avec une ancre naturelle type marque. (Destination : HP et Pages profondes).

Nous avons réalisé une douzaine de liens thématiques en 3 mois.

Pour rebondir sur ta question, en effet ces liens de qualité ne se gagnent pas aussi facilement. Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’on ne souligne pas assez la difficulté de cette partie. Tout le monde connaît la difficulté de trouver un lien sur un support thématique de qualité.

Il faut arrêter de rêver, pourquoi un très bon site accepterait de faire un lien vers le site de votre client sans contrepartie ? Cela serait tellement plus simple s’il suffisait d’écrire un article de très bonne qualité pour qu’il soit publié…

C’est important à mon sens de parler de cette difficulté car on se retrouve très vite dos au mur.

De notre côté, en tant qu’agence, nous avons pu ces dernières années développer une méthodologie qui nous permet d’aller plus loin :

  • Tout d’abord nous sommes éditeurs de sites, nous comptons une vingtaine de sites thématiques à fort trafic. Facile de faire un lien vers notre client quand en échange nous pouvons proposer un site au partenaire qui fait 10 fois plus de visites que le sien :)
  • Nous comptons plus de 1000 partenaires thématiques à forte valeur ajoutée. Donc même si le site fait beaucoup de trafic, de notre côté nous pouvons lui proposer de varier ces domaines référents. Il est tout de suite plus simple de faire un lien vers notre client si en échange on peut proposer 5 liens en provenance de 5 sites différents !
  • Nous sommes 12 personnes à contacter des sites tous les jours pour essayer de trouver un compromis et mettre en place un partenariat idéal gagnant-gagnant. En mutualisant nos ressources nous pouvons contacter 12 fois plus de sites qu’une personne seule.
  • Nous proposons des audits SEO gratuits et des accompagnements personnalisés dans le cadre du partenariat.
  • Nos clients comprennent parfaitement les différents enjeux du linking et nous donnent la main sur leurs blogs. Ils ont compris qu’il fallait savoir donner pour recevoir !
  • En cas de refus catégorique, nous avons un budget important pour faciliter les négociations.

Si je souhaite être transparent sur ces points, c’est que le netlinking n’est pas une tâche simple quand on est perfectionniste ! Il faut des moyens importants pour obtenir des supports de qualité. Si vous n’avez rien à offrir, cela peut vite s’avérer compliqué.

Nous ne parlerons pas ici des bloggeurs qui ont pris le melon et qui ne souhaitent pas partager alors même que leur site ne dépasse pas les 50 visites par jour 😀

J’espère vivement que les mentalités vont évoluer de manière à ce que les blogs collaborent, à leur avantage bien sûr, pour un nivellement vers le haut des stratégies de référencement off-site !

Je ne sais pas si j’ai bien répondu à ta question mais j’ai tenté d’éclaircir les méthodes de netlinking en agence. Nous accompagnons d’ailleurs beaucoup d’entreprises en marque blanche, notamment des agences web, digitale et de communication, n’ayant pas les moyens humains de mettre ce genre de stratégie en place.

Le SEO, c'est aussi et surtout optimiser les conversions d'un site InternetLe SEO aujourd’hui, ce n’est plus simplement drainer du trafic vers un site mais également en optimiser les conversions. D’accord avec ça ? Des exemples à donner sur la façon d’optimiser les conversions d’un site Internet ? Des spécifications générales à prodiguer qui pourraient intéresser ceux qui nous lisent ?

D’accord avec ça 😀 Déjà quand j’entends le mot conversion, je ne peux m’empêcher de penser au tracking. Tout d’abord, il est important de mettre un « tracker » sur les formulaires de contact (nombre de leads) ou sur les paniers (CA générés), pour connaître le ROI des différents canaux d’acquisition. Aussi, parfois un canal peut convertir beaucoup mieux qu’un autre et cela n’est pas dû à l’optimisation faite sur le site, mais plutôt en lien avec la cible touchée.

Avant de remettre en cause la conversion de son site, il est important de voir si l’on approche correctement son cœur de cible.

Concrètement, dans la majorité des cas nous nous intéressons à l’ergonomie et à l’UX design pour optimiser les conversions. L’analyse du tunnel de conversion est idéale pour savoir à quel endroit du parcours on peut apercevoir une chute de la conversion.

C’est en analysant et améliorant chaque fois un peu mieux ces différents endroits qu’on peut arriver à de très bon taux de transformation.

On parle beaucoup encore aujourd’hui de rédaction de contenu orienté SEO. Quelle(s) zone(s) d’une page ou d’un article optimises-tu en priorité ? Balise title, Hn, l’introduction, le maillage interne… ?

Aparté : lors de notre entretien au Trocadéro en octobre 2015, je t’avais fait remarquer l’importance d’humaniser la relation entre l’agence et les clients. Quelques personnes me contactent aujourd’hui et quand je leur demande pourquoi elles sont passées par moi, elles mettent toujours en avant cette transparence que je leur vends dans le cadre de mes articles. Par exemple, j’ai un article qui dresse un listing de plus de 100 annuaires. Beaucoup de professionnels du SEO pensent au contraire qu’il ne faut pas trop en donner. Je pense a contrario que notre métier ne souffre pas d’un manque de clients. De nouveaux besoins se créent tous les jours. C’est pourquoi j’ai l’habitude de partager tout ce que je sais avec mes clients, l’objectif étant pour moi de les rendre le plus autonome possible. Quelle est ton opinion là-dessus ? Faut-il tout dire, tout dévoiler ?

Je partage à 100% ton point de vue. Et c’est sûrement ce qui explique que nos clients soient satisfaits ! Trop longtemps le SEO est resté une boite noire où les prestataires communiquaient uniquement sur les résultats.

Entre parenthèses, c’est comme ça qu’est né Eskimoz. Les mises à jour de Google sont arrivées et les prestataires n’ont pas augmenté leur niveau de qualité. Ils se frottaient bien les mains avec des stratégies à plusieurs milliers d’euros par mois pour 30 minutes de temps passé à soumettre les sites dans des annuaires. Pas étonnant qu’on voie des agences qui gèrent 30 projets par consultant.

95% des agences travaillaient comme ça. C’est très grave ! Beaucoup d’entreprises ont dû licencier er mettre la clé sous la porte à cause de ces pratiques. On n’en parlera jamais assez de ces petites entreprises qui n’ont pas survécu à cette époque.

Bref, il faut tout dire, tout dévoiler, tout justifier, et, au-delà, il faut expliquer ces choix pour que le client comprenne bien le déroulement de la stratégie. C’est d’autant plus essentiel dans notre métier car le référencement naturel met du temps à se mettre en place.

Je suis pour une transparence totale. Chez nous, 25% du temps est attribué à la communication et l’échange avec le client pour que tout le processus soit parfaitement clair.

Enfin, un client aguerri vaut quatre clients non avertis car celui-ci peut participer à la stratégie. En enrichissant son blog avec de l’actualité, en créant des contenus supplémentaires sur ces pages etc. Les résultats seront toujours meilleurs avec un client qui comprend et s’investit dans le projet.

L'éthique appliquée au métiers de consultant SEOC’est totalement absurde de penser qu’un client autonome finira par partir. Au contraire, il vous remerciera et s’inscrira dans un travail à long terme.

Je te félicite pour ce travail de transparence qui permet de revaloriser un peu plus le marché du SEO qui souffre d’une mauvaise image à cause de ces mauvais prestataires.

Le SEO éthique est la clé !

Qu’as-tu pensé de cette interview ? Y a-t-il des points que je n’ai pas évoqués et que tu souhaiterais aborder plus en détails ?

C’est toujours un plaisir de parler SEO ! Je te remercie pour cette interview et j’espère qu’elle participera un peu plus à la notoriété de ton blog même si elle n’est plus à faire 😀

Pour continuer ma démarche de collaboration et d’ouverture j’offre à tous les lecteurs un compte sur Eskimag.fr de manière à avoir un support supplémentaire dans votre portefeuille. Si vous rédigez bien, nous vous laisserons la main pour publier autant d’articles que vous le voudrez !

Aujourd’hui, nous comptons plus de 500 articles de 600 mots, et cela, bien entendu, de manière totalement gratuite 😉

Si Eskimoz peut aider la communauté SEO, ce serait avec grand plaisir car nous souhaitons plus que jamais combattre les référenceurs qui ne partagent pas et ne s’ouvrent pas… C’est en se serrant les coudes que l’on peut proposer les meilleures prestations à nos clients.

Enfin, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez du mal à trouver des supports pour vos clients. Nous serions heureux de les mettre à votre disposition 😉

Des projets pour 2016 ?

Je prépare actuellement une V2 d’Unizen.fr qui devrait s’imposer comme la référence du bien-être et de la beauté, en terme de recherche organique bien entendu ;). D’ailleurs, à sa sortie je serai ravi d’échanger avec toi pour savoir ce que tu en penses. (Le site sera en ligne mi-décembre)

Pareil que pour la précédente question, si quelqu’un est dans cette thématique, qu’il n’hésite pas à me contacter pour qu’on trouve des idées de partenariat !

Nous réfléchissons également à la mise en place d’une formation SEO grand public.

Je te remercie d’avoir participé à cette entrevue. J’espère qu’elle sera utile à d’autres référenceurs et aux personnes qui débutent dans le métier ou qui s’y intéressent, de près ou de loin. Félicitations à l’agence Eskimoz pour sa progression ! J’aime beaucoup le fait que les référenceurs qui y travaillent ne possèdent qu’un faible nombre de dossiers. Ceci leur permet de se concentrer davantage sur chacune des problématiques relatives au site des clients. Toutes les agences ne fonctionnent pas ainsi.

Si certains souhaitent te contacter, où peuvent-ils te retrouver ?

C’est moi qui te remercie, je suis ravi d’avoir échangé avec toi. Je suis heureux de pouvoir encore trouver des référenceurs passionnés, ouverts et prêts à partager sans a priori ! Le marché du référencement naturel manque de personnes comme toi 😉

Si quelqu’un souhaite discuter SEO autour d’un café, rdv sur contact@eskimoz.fr !

Si jamais l’envie te prend à l’avenir de rédiger un article sur une thématique spécifique (SEO, webmarketing, rédaction web…), le blog t’est ouvert.

Encore merci à toi et à bientôt ! Lecteurs, n’hésitez pas à laisser vos impressions en déposant un commentaire sur le blog. Andréa et moi-même adorons engager la discussion autour du SEO. Si vous souhaitez nous rencontrer IRL, n’hésitez pas à nous en faire la demande.

5 commentaires

  1. Sébastien T dit :

    J’ai savouré cette interview, merci les gars pour toutes ces riches informations. Au plaisir d’échanger ici ou à nouveau sur FB 😛

  2. Parfait R. dit :

    Bonjour,

    J’ai lu ton interview et vraiment j’ai pris mon pied. Il y a de la passion la-dedans. Moi, je vois des experts dans le domaine parler des stratégies, des techniques et des astuces pour que le SEO ne soit plus l’affaire d’une poigneé de personne, mais quand on découvre cette interview, on retrouve la dimension humaine et accessible du SEO, c’est pour cela que je t’en remercie.

    J’aurais tout de même une question, tu as parlé de 3 liens sortants vers des domaines importants dans la partie Netlinking, alors qu’en majorité les webmasters ne sont pas de cet avis. A ton avis, qu’est ce qui justifie la mise en place des liens sortants dans une stratégie de netlinking?

    Sinon, merci à vous deux (Anthony et Andréa Bensaid) pour cette interview agréable à lire.

    • Salut,

      Je vais répondre en mon nom, pas en celui d’Andréa : pour ma part, les liens sortants sont une manière d’accréditer un site, celui qui fait le lien, si celui-ci est bien fait bien entendu. Le lien doit renvoyer vers une page qui approfondit un sujet que tu n’abordes que superficiellement dans ton article. Si quelqu’un a fait mieux que toi dans le domaine, c’est normal de l’en remercier. J’estime qu’un site qui ne fait que recevoir (des liens) au lieu d’en distribuer, envoie un signal négatif à Google. Le principe même du web c’est le partage. C’est donc en toute logique qu’il faut faire des liens sortants vers des sources pertinentes ou en tout cas reconnues comme tel. Je vais faire une comparaison par rapport à l’argent : vaut-il mieux passer sa vie à épargner et mourir bourré de pognon, le claquer dès qu’on l’a sur son compte ou vaut-il mieux le dépenser que lorsqu’on en a besoin / envie pour se faire plaisir, faire plaisir aux autres ? Le référencement est, comme dans la vie, une affaire d’équilibre… Je ne crois pas que quelqu’un qui voue sa vie aux autres soit pleinement satisfait de sa vie. On a aussi besoin de recevoir pour être heureux. A contrario, à trop profiter des autres et ce qu’ils nous apportent, ils finissent par te laisser tomber un jour. Alors, entre la stratégie du profiteur et du mec dévoué, il y a ce no man’s land imperceptible, cette ligne de conduite invisible au travers de laquelle nous évoluons tous à divers degrés, afin d’y trouver l’équilibre et de vivre en totale harmonie avec nous-même et avec les autres. Pour un site, il se passe exactement la même chose. Il évolue dans un environnement auquel il appartient et ça nul ne peut l’occulter. J’espère que ça répond à ta question. Après, pourquoi 3 liens sortant, je laisserai Andrea te répondre sur ce sujet. En ce qui me concerne, je ne calcule pas. Je fais autant de liens sortants que je l’estime nécessaire, dans la limite du raisonnable bien entendu. L’article doit rester lisible et ne pas s’apparenter à une ferme de liens, au détriment du contenu.

      Au plaisir,

      Anthony

  3. Yoann UZAN dit :

    Bonjour Anthony,

    J’ai adoré cette interview. Merci beaucoup.
    Les performances d’Eskimoz sont incroyables. Le travail réalisé est de qualité. Je suis tout à fait d’accord sur la mutualisation. Je pense d’ailleurs que la collaboration entre SEO est propice à de meilleurs résultats. Le référencement naturel est un marché si colossal que nous pourrions tous échanger notre best practices et nos BL. Comme indiqué dans ton article :  » Il est tout de suite plus simple de faire un lien vers notre client si en échange on peut proposer 5 liens en provenance de 5 sites différents !  » La collaboration inter-agences et consultants peut permettre à certains projets de décoller.

    La video de présentation d’Eskimoz est excellente ! Bravo pour la qualité de cette vidéo qui résume parfaitement les objectifs du SEO. Vous valorisez l’activité du SEO et je vous en félicite.

    Merci encore pour cet article de grande qualité !

  4. Pinon Florian dit :

    Bonjour,

    Actuellement stagiaire au poste de « Chef de projets SEO », je me renseigne continuellement sur les bonnes pratiques et les nouvelles tendances du référencement naturel.

    Il est donc normal que j’ai trouvé cet interview très enrichissant d’un point de vue SEO. Par ailleurs, 2 questions me turlupinent ; concernant le TOP 5 des actions de netlinking, en quoi est-il mieux de supprimer les liens que de les désavouer ? Et pour ce qui est des pénalités Google par rapport aux annuaires et tout autre site, existe-il un moyen et/ou outil pour savoir si tel ou tel domaine est pénalisé ?

    En vous remerciant pour ce superbe article !

    Florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut