Interview de David Groult, consultant e-marketing

Peux-tu te présenter ?

Bonjour Anthony, je m’appelle David Groult et j’ai à ce jour 30 ans. Né à Cherbourg, j’ai quitté ma Normandie pour faire des études de marketing à Caen, puis à Angers. C’est d’ailleurs dans cette jolie cité angevine que j’ai terminé mon cursus universitaire avec un Master 2 Marketing et NTIC.

Comment es-tu arrivé dans le monde du SEO ?

Je suis arrivé dans le SEO et plus largement dans le webmarketing lors de mon arrivée au Master MTIC à Angers. Jusque là, je savais que je voulais m’orienter dans le marketing, sans avoir connaissance du marketing digital. A mon arrivée à Angers, j’ai rapidement sympathisé avec des personnes qui disposaient déjà d’expériences en référencement naturel (big up à tes collègues de Mediaveille : Pierre Breuil alias @PierrotSEO et Guillaume de Moliner aka @guit_seo). J’ai finalement consolidé ma passion naissante pour le référencement organique à l’occasion d’un stage chez Synodiance à Nantes. Cette expérience fut très enrichissante tant d’un point de vue humain (Hello Christophe !) que professionnel (Merci Christophe). Ce stage fut aussi pour moi l’occasion d’approfondir mon attrait pour le référencement payant (Adwords). A la sortie de ce stage, je ne savais donc pas encore vraiment où m’orienter : SEO, SEA, mix des 2…

J’ai finalement choisi le second avec une expérience de 2 ans et demi en agence à Roubaix dans le Nord où je gérais les campagnes Adwords de clients moyens / grands comptes (2,5 millions d’€ investi environ en 2 ans et demi). Je me suis donc clairement spécialisé dans le référencement payant et j’ai laissé (un peu) tomber le monde du SEO. C’est notamment à cette période que j’ai commencé à effectuer quelques petites missions freelance sur mes temps de loisirs (merci Antoon de m’y avoir encouragé !). Après cette expérience, j’ai tenté le monde de l’annonceur chez feu-Atylia, ex pure player en décoration et mobilier design. Durant 1 an, j’ai été trafic manager. J’avais donc à ma charge la gestion de l’ensemble des dispositifs marketing (SEO, SEA, Affiliation, E-Mailing, Market Place, Comparateur, Retargeting, Social Media, et même les placements de produits à la TV). Au bout de quelques mois seulement, j’ai senti le manque de l’agence. J’avais un vrai besoin de partage et un sentiment de perdre en expertise. Je touchais à tout sans rien maîtriser à fond. Je suis donc revenu en agence, chez Open Linking plus précisément où j’y occupe depuis 3 ans et demi, la fonction de Consultant E-Marketing (SEO et SEA). C’est réellement à partir de là que j’ai pu me considérer comme « Référenceur SEO ».

Quel est ton profil SEO ?

Pas technique, pas trop littéraire… Je dirais que mon profil SEO se base surtout sur ma curiosité débordante et mon goût inaltérable pour les tests et expériences. Pour répondre plus précisément à la question, je dirais que je suis un peu un mix des 3 (technique, sémantique et netlinking). Je compense mes lacunes techniques en m’entourant des développeurs de mes clients et en leur montrant concrètement ce que j’attends d’eux. Pour le netlinking, je pense qu’il est à ce jour, difficile de réellement bien le travailler sans disposer d’un réseau de partenaires de confiance. Sans considérer disposer d’un véritable « réseau de sites », je possède quelques petits sites qui me servent à la fois de « laboratoires de tests » et de monnaie d’échange pour des partenariats.

Ta plus grande fierté SEO ?

Ma première fierté professionnelle dans le monde du SEO fut de réussir à redresser un site e-commerce dans le domaine de la literie. Au bout de quelques mois de prestation, son trafic SEO a véritablement explosé. Son CA SEO a connu la même trajectoire. Cette belle progression s’est notamment symbolisé (mais pas que) par l’arrivée en 1ère page sur le mot-clé générique (Matelas) qui dispose de plus de 80 000 recherches mensuelles. Avant notre collaboration, le site était situé en 3ème page sur cette expression. Je reste confiant pour atteindre assez rapidement le Saint Graal : la 1ère position ! :)

Mes autres fiertés dans le monde du SEO sont directement liés à l’association du SEOCamp. En 2016, j’ai pu officiellement me revendiquer comme « Consultant SEO » en obtenant la CESEO, certification assez difficile proposée par l’association des référenceurs francophones. Quelques mois auparavant, j’avais également eu l’honneur de donner une conférence au SEOCamp Day de Lille sur la thématique des synergies SEO / SEA.

Comment vois-tu l’avenir du référencement ?

Le monde du SEO change constamment et pourtant…les basiques restent les mêmes : technique + contenu + maillage + netlinking.

La recette du SEO est simple :

  • avoir un site bien construit,
  • posséder des contenus sémantiquement riches, uniques et pensés pour l’internaute,
  • un site qui dispose d’un maillage interne pertinent organisé en silo,
  • une popularité externe de qualité en quantité.

Désormais, il faut ajouter à tout cela, le développement de la recherche vocale (OK Google « Qu’est-ce que la position 0 ? ») qui, à ce jour, se matérialise en SEO avec la désormais célèbre position 0. Nous avons encore peu de recul sur ces « featured snippets » et sur la façon de les exploiter / manipuler. Toutefois, c’est à force de tests, de veille et de patience que l’on arrivera à complètement les dompter :)

Le mot de la fin

J’encourage tous ceux qui se lancent dans le monde du SEO à tester, tester et retester. La vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain. Il faut sans cesse se remettre en question et avancer à force de veille et de tests. Pour conclure, je reprendrai la citation d’un grand philosophe rennais (Antoine Leroux aka @lerouxantoine) :

« On ne sera jamais aussi bon SEO que pour soi-même ».

Créez donc vos propres sites et mettez en place vos propres expérimentations. Ils vous serviront à valider vos hypothèses et à proposer des bonnes recommandations pour vos clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut