Réaction à la bourre(lly)… sur l’affaire des commentaires !

Fermeture des commentaires, pour ou contre ?
Sommaire

Il est 14h30, je surfe sur le groupe Facebook Parlons Blog et là qu’est ce que je vois ?!? Ca buzze autour de la fermeture des commentaires de Laurent Bourrelly… #WTF ? J’sais pas si c’est le décalage horaire qui me met autant en retard sur le sujet mais là, tout d’un coup, je vois une tonne d’articles et j’me dis :

« Quoi ! On en est encore là en 2015, sur ce fameux débat de l’utilité des commentaires de blogs ? »

Après avoir assisté il y a quelques mois au passage de certains liens en nofollow sur des blogs SEO populaires, voilà t-y pas qu’on les supprime carrément aujourd’hui…

Laurent Bourrelly parodieBon honnêtement, j’vais vous dire, je m’en contrefous complètement de la décision de notre Rockstar nationale, je ne vais pas tergiverser 2h là-dessus, il est chez lui, il fait ce qu’il veut, point barre.

Moi, ce qui m’intéresse, c’est la raison pour laquelle on en arrive là. Les commentaires de blog ne sont plus d’assez bonne qualité ? Les gens ne commentent plus de peur de se faire pincer par Google ?

Je l’avoue, je ne suis pas un adepte du commentaire sur le blog des autres. Pour ma veille SEO, je fais tout sur Twitter. Je retweete, je mets en favori une info et, parfois, je réponds par le biais d’un post comme je l’avais fait dans le cadre de l’affaire 1min30. J’aime également aller sur le groupe Parlons Blog car on peut aider et se faire aider en retour. Et puis Stéphane Briot, bien que je ne le connaisse pas, a quand même l’air d’être un mec super sympa, sa communauté aussi donc ça donne envie d’en faire partie et de participer à son échelle.

Autrement, je publie surtout des articles relatifs à des problématiques que j’aborde au quotidien. D’ailleurs, c’est parce que mon quotidien est, depuis 5 mois, fait de voyages (Québec, Boston, Chicago, Cuba…) que j’ai du mal à publier de nouveau. Entre l’auto-entreprise, la gestion des clients, mon autre site et mon road-trip, ça devient difficile à gérer. Moins de temps, plus de fatigue. Bref, c’est la vie et parfois ça fait du bien de l’avoir ailleurs que dans l’écran.

C’est pour cette raison qu’à mon avis la proposition de Laurent Bourrelly est un leurre. Certains auront peut-être le courage et l’envie de répondre par posts-interposés, ce n’est pas mon cas. Trop long, trop compliqué. Selon moi, si tu écris chez toi, dans ton espace, tu acceptes que je vienne te répondre chez toi, dans ta maison, à moins que tu n’écrives pour toi exclusivement ? L’écriture n’est-elle pas une invitation ? Encore une fois, loin de moi l’idée de te blâmer car tu es chez toi et, si tu as pris la décision de ne plus accepter les commentaires dans ton foyer, j’estime qu’on doit se plier à ta volonté. Néanmoins, ma velléité de fainéant me dit aussi que j’aurai vraiment du mal à te répondre à distance et vice-versa, d’autant que nous ne sommes pas des intimes, pas encore mais peut-être que cet article changera les choses 😉 On s’est croisés 2/3 fois et j’ai assisté à quelques unes de tes conférences, toujours très drôles et finement dirigées.

Tu le dis toi-même dans ton article, tu as tes habitudes :

La seule contradiction est que j’aime bien encore commenter chez les autres, mais j’observe que le Tweet ou le RT domine largement mes manières de montrer mon appréciation pour un contenu.

A vrai dire, on a tous des habitudes. Le plus dur est bien souvent d’en changer. Comme je l’ai dit, je commente très peu de mon côté. Mais, honnêtement, quand on voit la somme de blogs qui rabâchent toujours les mêmes foutaises, ça fatigue. Moralité, je ne commente que très rarement. Et pourtant, je suis d’avis de conserver les commentaires. Tu en trouveras une pelletée sur mon blog (enfin, tout est relatif étant donné le faible rayonnement de mon blog sur la toile ^^), certains bien argumentés, d’autres clairement placés là pour l’acquisition d’un backlink dofollow. Je ne suis pas dupe, néanmoins, je laisse faire. J’estime ne pas être celui qui prend un risque. C’est ma stratégie et je pense qu’elle fonctionne pas trop mal jusqu’à maintenant. J’ai très peu de liens vers mon site et, à 2/3 exceptions près, ce ne sont que des liens glanés à la force de mes contenus. Linkbaiting en puissance !

Au-delà de ça, je crois réellement que ce sont les partages sociaux et les commentaires qui m’ont permis de gagner des positions sur quelques mots-clés. C’est pour cette raison également que je garde les commentaires sur mon blog. Après, je comprends qu’avec l’aura dont tu bénéficies (on ne joue en effet pas dans la même catégorie), tu n’aies plus besoin d’utiliser ce système. Ici, j’apporte juste un avis, un de plus, sur la pertinence des commentaires. Et pour moi, les commentaires, c’est la vie, la vie d’un blog, surtout quand on débute. Voilà pourquoi je ne me passerai pas des commentaires sur mon blog SEO.

On a chacun nos raisons mais j’aimerais vraiment comprendre pourquoi on fait tout ce grabuge autour des commentaires.

Au pire des cas (j’ai peut-être raté l’info), peux-tu nous expliquer pourquoi ne pas avoir simplement mis en nofollow ou supprimé la possibilité de mettre un lien dans le formulaire ? Ca permettrait d’éloigner les spammeurs et de ne garder que le contenu substantiel. Je fais fausse route ou je dis des conneries ? Nan parce que vraiment, je ne pige pas sur ce coup-là. Il y a eu des blogs de  pénalisés pour causes de commentaires ?

Tu vois, mon blog n’est rien mais il demeure malgré tout. Et je le vois aussi grâce aux commentaires de ceux qui m’ont écrit (tu en fais partie d’ailleurs sur mon compte-rendu du Webcamp Day d’Angers). Ca m’a beaucoup aidé et je vous en remercie tous d’ailleurs. Ca m’a prouvé qu’à force de rédiger du bon contenu, que j’écris à la base comme aide-mémoire de ce que j’apprends au quotidien, on est vite récompensés. C’est d’ailleurs cela que j’enseigne à mes clients, enfin ceux qui ne fuient pas quand ils savent qu’il va falloir mettre la main à la poche et se sortir les doigts du cul. Aujourd’hui, à ma petite échelle et avec un blog qui cumule moins de 40 articles, je sais que j’ai un rythme régulier de visites et que ça dure depuis plusieurs mois. J’ai également des contacts et des propositions. Tout ça grâce au contenu, aux réseaux sociaux et aux commentaires.

Bref, aujourd’hui, il faut aller à l’efficacité et, poursuivre le dialogue ailleurs que sur la plateforme de l’auteur du billet, c’est s’éloigner du concept de simplicité selon moi. Je trouve que c’est amener le blogging sur le chemin de la léthargie, du débat ankylosé, un peu comme lorsqu’à votre époque (pas si lointaine pourtant), vous aviez droit à des émissions de télé en direct où des joutes verbales s’échangeaient à flots de baves sans que rien ne soit coupé au montage. Ca permettait de voir qui étaient réellement les interlocuteurs. Aujourd’hui, les mecs te balancent de la bonne vieille verve surannée et des discours anesthésiques distillés à jets de chlorophorme sans prise de risque. Car mettre un commentaire sur un blog, c’est aussi s’exposer, risquer sa crédibilité. Répondre par un tweet l’est moins dans la mesure où ce tweet peut, après coup, être supprimé. Idem pour la réponse via blogs interposés. La réponse directe est donc quand même ce qu’il y a de mieux. Mais encore une fois, tu as fait ton choix.

Pour compléter mon argumentation, j’ajouterais également qu’accepter les commentaires sur son propre blog, c’est aussi accepter d’être vu d’un peu tout le monde alors que tout le monde n’est pas sur Twitter ou Google Plus. Ces gens-là n’auront donc pas accès à la poursuite de la discussion, à moins qu’effectivement, tu fasses un édito de tout ce qui s’est dit autour du sujet mais alors là, bon courage 😀

Bon, ce qui est sûr, c’est qu’avec ce buzz, tu mérites vraiment tes lettres de noblesse de Saint PR du référencement. Félicitations pour ce tour de passe-passe Monsieur Bourrelly ! Et, à la réflexion, tu nous auras bien eus car, au vu du nombre d’articles rédigés en réponse à ton annonce, tu viens de nous montrer à tous que ta nouvelle philosophie semble fonctionner. Chacun y va de son petit billet et tu nous la mets bien profond quand même 😉 Cela marchera t-il pour les futurs billets que tu rédigeras ? L’avenir nous le dira… Encore bravo au monstrueux marketeux que tu es !

Les confrères ayant parlementé sur le sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut